Deadpool : Dracula’s Gauntlet (Les Noces de Dracula)

detail

Couverture du deuxième volume de Dracula’s Gauntlet, tirée du site de Marvel

Données techniques

Dracula’s Gauntlet est une série de comics (7 volumes), sortie en 2014. On y suit les aventures de Deadpool, telles que racontées par Gerry Duggan et Brian Posehn. À l’illustration, on retrouve Scott Koblish, Reilly Brown et Khary Randolph. Il est traduit en français sous le titre de Les Noces de Dracula.

Résumé

Deadpool a une nouvelle mission, très importante : aller chercher la fiancée de Dracula et l’amener jusqu’à lui saine et sauve.

Sauf que, Deadpool étant Deadpool, les choses ne vont pas se passer comme prévu : dans un tour du monde rempli de péripéties, du loup-garou à un Minotaure en scooter, Deadpool va finalement découvrir l’amour… Et faire ainsi déferler la colère de Dracula.

Note

Je lui accorde un joli 7/10.

Je doute que ce soit le meilleur comic de Deadpool, et peut-être que mon avis évoluera au fur et à mesure de mes différentes lectures, mais, pour le moment, je sais juste que je l’ai beaucoup apprécié. L’histoire est facile à suivre et intéressante, l’humour toujours présent et agréable et le style graphique très sympathique sans être trop compliqué. Je réserve donc une marge de progression pour les prochains comics que je lirai…

Mon avis

Comme je ne tiens que très peu à ma vie sociale, j’ai tout logiquement décidé de me créer un compte Marvel Unlimited. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un service en ligne (ils ont un site, mais également une application pour IOS et Android) qui héberge des centaines, voire des milliers, de comics, à lire de manière illimitée si l’on paie un abonnement. Pour le résumer encore plus simplement, c’est très très cool si vous adorez les comics mais que vous avez réalisé que ça peut vite devenir très cher.

Le problème numéro 1 de Marvel Unlimited, c’est qu’il y a beaucoup de choix. Et quand je dis beaucoup, c’est beaucoup. Je suis encore une novice dans l’univers, et savoir par quoi commencer a été un vrai calvaire. Je ne connais que les films – et encore, pas tous, j’ai pris du retard… – et je suis un peu perdue dans leur façon d’éditer leurs comics. Finalement, j’ai décidé de m’attaquer à l’univers de Deadpool pour une raison très simple : vérifier que ce que tout le monde disait du film était vrai. Est-ce que, vraiment, le film était fidèle au personnage ? N’en avaient-ils pas un peu rajouté, ou enlevé ?

Pour répondre de façon très courte aux deux questions : oui à la première, non à la deuxième. Deadpool est un personnage très drôle, pour peu qu’on accepte les blagues du dessous de la ceinture (qui sont très très présentes) sans problème. Il ne se tait jamais, bien évidemment. L’univers est également assez violent et sanglant. Les gros mots sont par contre censurés ! Pour aller au plus simple : si vous avez aimé Deadpool dans le film, vous allez l’aimer dans les comics.

J’ai choisi Dracula’s Gauntlet purement par hasard et je suis plutôt contente de ce choix. En connaissant l’histoire du personnage, ça m’a permis de ne pas être totalement perdue par son apparence et/ou son caractère et d’apprécier ce dernier à sa juste valeur. Le croisement entre l’univers de Deadpool et celui, très mystérieux, de Dracula est savoureux et donne naissance à des monstres que Deadpool se fera un plaisir de nous présenter… Entre autres, un centaure/loup-garou/alien qui lui causera du fil à retordre.

L’intrigue est plutôt simple, mais a suffisamment de rebondissements pour éviter que l’on ait envie de lâcher l’histoire, par ennui, au beau milieu. À chaque fois que l’on risque de trouver la lecture un peu longue, un nouveau personnage, ou un nouveau problème, fait son apparition et provoque un regain d’intérêt. Pour ceux qui ne connaissent que très peu Deadpool, je pense que c’est un bon choix de lecture : il n’y a pas besoin de trop connaître les différents personnages (je ne connaissais par exemple pas Bob…) pour comprendre ce qui se passe. De plus, ça se lit assez rapidement, ce n’est pas une série interminable !

Quant à l’humour… Je dois avouer que j’étais un peu inquiète, car j’avais trouvé le film lourd par moment. Ici, ça m’a paru beaucoup moins flagrant. Bien sûr, Deadpool reste Deadpool, mais des références et jeux de mots se calent entre les blagues moins légères et permettent de souffler un petit peu. J’ai particulièrement apprécié la visite de Deadpool et Shiklah à Paris et leurs petits commentaires sur les différents bâtiments. Le nouveau surnom du Louvre m’aura valu un bel éclat de rire ! Il y a également pas mal de références au reste de l’univers de Marvel, toujours très drôles.

Côté graphique, je n’ai pas encore de points de référence quant aux différents designs de Deadpool, mais celui-ci m’a beaucoup plu. Il n’y a jamais trop de fioritures et les différents protagonistes sont représentés avec suffisamment de différences entre eux pour éviter de les confondre. Les arrière-plans sont très jolis et les lieux «touristiques» présents de temps en temps très reconnaissables !

Ce que je lui reproche

D’être le premier comic que je lis en entier et, donc, de ne pas me permettre de point de comparaison ?

Et, plus sérieusement, le côté un petit peu simpliste du développement de l’histoire par moments (bien que ce ne soit qu’un détail, honnêtement)…

Niveau de difficulté de lecture en version originale (anglais)

2/5

Je pense que les comics sont un bon choix de lecture pour ceux qui ne maîtrisent pas totalement l’anglais et qui aiment cet univers. Il n’y a pas autant de dialogue que dans un roman, évidemment, mais suffisamment pour créer quand même un peu de challenge. Le vocabulaire reste assez simple et, évidemment, l’univers visuel permet de suivre l’histoire même si l’on ne comprend pas tout le texte !

La citation

Si vous ne voulez pas vous faire spoiler une blague, sautez ce passage !

Pour le coup, ce sera le nouveau surnom du Louvre, tel qu’attribué par Deadpool :

«The Da Vinci Code Hall of Justice»

Le passage

Celui où Deadpool s’échappe dans une charrette tirée par… un zèbre. Une très belle représentation de la folie du personnage et un passage plein d’humour !

Une adaptation cinématographique ? Une suite ?

Évidemment, Deadpool a été adapté au cinéma, mais ce n’est pas de cette histoire dont vient le film. Néanmoins, je recommande le film pour ceux qui auraient envie de découvrir ce super-héros un peu – beaucoup – particulier sans se lancer dans des comics !

Côté suite, c’est très compliqué de répondre à cette question… Bien sûr, les comics de Deadpool ne se sont pas arrêtés après cette histoire et il y a donc beaucoup de suites. Néanmoins, la narration de la rencontre entre Shiklah et Deadpool est un prequel plus ou moins direct de (attention spoilers…) The Wedding of Deadpool.

Le relirais-je ?

Pour le moment, il me reste encore quelques centaines de comics à lire et à découvrir (il faut bien que je crée des points de comparaison !)… Mais je le garde dans un coin de ma tête comme le premier comic Marvel lu d’un bout à l’autre et peut-être y reviendrai-je, par nostalgie, dans quelques temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s