Top Ten Tuesday : Les 10 meilleures anecdotes en lien avec 10 romans !

Bonjour, bonjour !

Travail oblige, j’aurai un peu moins de temps à consacrer au blog ces trois prochaines semaines, mais le thème du Top Ten Tuesday me plaisait beaucoup, alors j’ai craqué… Pour rappel :

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e éditions sur le blog de Frogzine.

Allez, c’est parti pour 10 anecdotes !

1 : Harry Potter et les Reliques de la Mort :  »Parce que demander la permission, c’est has-been »

 

914CT7iyyvL

Harry Potter et les Reliques de la Mort, de J.K. Rowling. Image tirée d’Amazon.

Je dois l’avouer, ce livre m’a fait passer du côté noir de la force. J’ai péché. J’ai volé. C’est mal. Explication : deux jours après la sortie de HP 7, nous voici en visite chez des amis de la famille. Une de leurs filles avait un exemplaire du livre, alors que le mien, que j’avais commandé beaucoup trop tard, tardait à arriver. Ingénieuse que je suis (et sachant qu’elle avait fini de lire hein, je suis pas sadique non plus), j’ai donc fauché le livre juste avant de partir, en prétextant devoir aller aux toilettes. Je vous rassure, j’ai laissé un petit mot justifiant mon vol et j’ai rapporté le livre sitôt après l’avoir fini.

2 : Les Misérables :  »Alias le livre sans fin »

 

71wG0r-jI6L

Les Misérables, de Victor Hugo. Image tirée d’Amazon.

Vous savez quand j’ai commencé de lire Les Misérables ? En janvier. On est en août. Je ne l’ai toujours pas fini. C’est dense comme livre (et lourd à porter, accessoirement).

3 : Hunger Games :  »Oui, mais non, mais oui, mais non, mais peut-être que oui »

 

41bOj-am1RL

The Hunger Games, de Suzanne Collins. Image tirée d’Amazon.

Hunger Games premier du nom remporte facilement la palme du livre que j’ai dû recommencer le plus de fois avant de vraiment crocher. Je crois que ça a culminé à sept tentatives. Finalement, j’ai beaucoup aimé (ainsi que les deux suivants) mais au départ, ça ne voulait juste pas marcher.

4 : Bird Box :  »AAAAAAAAAAAHHHHHH, CAUCHEMAR !!!!! »

 

51KbCqT+MYL

Bird Box, de Josh Malerman. Image tirée d’Amazon.

J’ai commencé Birdbox il y a quelques semaines de cela et, misère, je n’ai même pas pu arriver au bout. Pas que ce soit mauvais, pas du tout même, le problème était simplement que l’atmosphère du livre était tellement (volontairement) pesante et angoissante que je n’ai simplement pas pu aller plus loin. La semaine passée, j’ai d’ailleurs fait un cauchemar situé dans l’univers du roman. Lire est dangereux pour la santé (et le sommeil).

5 : Eragon :  »Ou comment tomber dessus complètement par hasard »

 

51Q1pMwddwL

Eragon, de Christopher Paolini. Image tirée d’Amazon.

À sa sortie, je n’avais pas du tout entendu parler d’Eragon. C’est quelques années plus tard, en 2007 très précisément, que je suis tombée dessus complètement par hasard, dans une station-service québécoise. J’étais en rupture de stock de livres à lire, vu que c’était avant que je reçoive ma première liseuse, et en semi-panique quand le bouquin a attiré mon regard. Depuis, à chaque fois que je l’ai relu, j’étais transporté en terre canadienne !

6 : Harry Potter, The Cursed Child :  »Non, je refuse d’attendre. »

 

51SW8VHeQjL

Harry Potter and the Cursed Child, de J.K. Rowling, John Tiffany, et Jack Thorne. Image tirée d’Amazon.

Bien sûr, je savais depuis longtemps que je n’allais pas attendre la sortie francophone du script pour le lire. Par contre je m’attendais moins à le télécharger à la seconde où il est sorti et à plus ou moins littéralement le dévorer (avec une pause sommeil entre deux, je me fais vieille) beaucoup trop rapidement. Quand ça concerne Harry Potter, la patience n’est définitivement pas mon truc.

7 : Madame Bovary :  »Le somnifère le plus efficace »

 

41O7sT6oBhL

Madame Bovary, de Gustave Flaubert. Image tirée d’Amazon.

Je vous jure j’ai essayé. Je me suis battue contre ce livre, j’ai voulu le comprendre, voire l’apprécier, malgré tout le mal qu’on m’en avait dit, mais… Non. J’ai piqué du nez après 10 pages, et c’était le début de la fin. Du coup j’ai vite expédié ma présentation orale pour les cours, et j’ai fini de le lire en utilisant des résumés sur Internet. Pardonne-moi, Flaubert.

8 : L’Étalon Noir :  »Le livre surprise »

 

81xeIRSI02L

L’Étalon Noir, de Walter Farley. Image tirée d’Amazon.

Quand j’étais petite (enfin plus petite qu’aujourd’hui), j’ai un jour eu la grosse surprise de trouver un livre en parfait état dans le train. À l’intérieur, un petit mot qui disait, en gros, que c’était un livre surprise pour le premier amoureux de lecture qui tomberait dessus. Ça m’a fait ma journée et je garde le livre précieusement désormais !

9 : Chair de Poule, La Nuit des Pantins :  »Le traumatisme enfantin »

 

51eu7t1PFLL

Chair de Poule, La nuit des pantins, de R.L. Stine. Image tirée d’Amazon.

Vous avez vu le film Chair de Poule ? VOUS AVEZ VU LE PANTIN ???? Il vient de là. J’avais 8 ans quand j’ai lu ce livre. Je suis traumatisée à vie, je vous le jure. Après ma lecture, j’ai dû évacuer toutes mes poupées (précaution, si jamais elles étaient de mèche), et j’ai dormi que d’un demi-oeil pendant un long moment.

10 : Grand Galop, tous les livres :  »le début des aventures »

 

81OGNb61hzL.jpg

Grand Galop, de Bonnie Bryant. Image tirée d’Amazon.

Avec Chair de PouleGrand Galop était LA série de ma jeunesse. J’ai dévoré tous les livres (plusieurs fois), j’ai haï Veronica extrêmement fort, j’ai envié Carole, Lisa et Steph… Bref, j’ai vraiment vécu cette série. À l’époque, j’avais même créé mon propre club avec une amie : Le Petit Trot ! Notez l’originalité. Grand Galop c’est désormais la série qui me fait immédiatement plonger dans la nostalgie…

10 réflexions sur “Top Ten Tuesday : Les 10 meilleures anecdotes en lien avec 10 romans !

  1. monrevedete dit :

    Je ne suis pas d’accord avec le somnifère le plus efface, j’ai connu bien pire, j’ai nommé : « le père goriot » ! Je l’ai lu jusqu’au bout parce que j’avais pas le choix ( lycée oblige ) mais franchement c’était un supplice.
    Et grand galop, j’adorais ça, que ce soit les livres ou la série ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s