Hello Me, It’s You, de Hannah Todd (et anonymes)

Allez, un petit format de critique particulier pour aujourd’hui… Vous comprendrez pourquoi 🙂 Je ne précise pas la note, mais c’est assez clairement un coup de coeur. Vous savez quoi ? Lisez-le. Avec un paquet de mouchoir à proximité, de préférence. C’est vraiment une lecture importante. Je remercie aussi NetGalley de m’avoir permis de lire ce livre.
Juste un petit peu de contexte. Hello Me, It’s You rassemble des lettres que des jeunes hommes et femmes ont écrit à leur « eux et elles » de quelques années de moi. Tous ont souffert et souffrent d’un trouble mental : dépression, anorexie, anxiété… Ils en parlent et offrent des conseils non seulement à eux, mais aussi aux lecteurs.

 

 

32078947

Couverture de Hello Me It’s You, de Hannah Todd et autres jeunes anonymes.

Chère moi d’il y a quatre ans,

 Tu as 15 ans, tu approches de tes 16. Tu viens tout juste de finir tes neuf ans d’école obligatoire et de rentrer dans l’univers merveilleux du gymnase/lycée. A priori ça devrait être une période heureuse : enfin, enfin, des années de harcèlement viennent de se terminer ! Enfin, se lever tous les matins ne devraient plus être un calvaire ! Bref, c’est la période des «plus belles années de ta vie» qui s’annonce.

Sauf que non. Tu as un peu de mal à comprendre pourquoi en ce moment, mais les premiers signes d’anxiété et de dépression ont fait leur apparence. Les crises d’angoisse qui surviennent à n’importe quel moment, en particulier, sont plutôt handicapantes dans une situation qui permettrait enfin de prendre un nouveau départ. Malheureusement, c’est toujours aussi compliqué de se lever le matin et c’est mission impossible de trouver de l’intérêt à quelque chose une fois le soir venu.

J’aimerais pouvoir te dire que ça va vite passer, mais je sais que tu aimes l’honnêteté alors je vais pas te mentir. Il y a beaucoup de longues et dures journées en perspective. Tu vas souvent te demander à quoi ça sert de continuer et rarement trouver la réponse, malheureusement. Tu vas aussi apprendre de la manière forte qui est là pour toi dans les moments compliqués, et qui ne l’est pas. Il y aura des surprises et des déceptions.

Même quatre ans plus tard, tu porteras encore les stigmates de cette période. Les crises d’angoisse ont – bien heureusement ! – diminué de fréquence, ce qui est au moins une bonne nouvelle. Par contre, l’anxiété est toujours présente, même la nuit, et c’est parfois un vrai combat quotidien pour vivre avec. Le contact avec les autres est très compliqué, les périodes de découragement, même si elles sont espacées, sont toujours très violentes, et tu vas être surprise de découvrir qu’il est possible d’avoir encore moins de confiance en soi que tu penses déjà en avoir.

Je ne suis pas très rassurante, n’est-ce pas ? Je sais, tu aurais sûrement préféré entendre que tu vas trouver un regain de motivation et que ça ne va être que quelques mauvaises semaines. Je sais que ce n’est pas forcément une bonne idée de te décourager si violemment alors que c’est déjà difficile tous les jours. Alors je vais te donner quelques conseils, pour t’aider un peu.

– Crois en toi. Je sais que c’est compliqué, je le sais. Mais tu vas vivre des moments merveilleux bientôt, tu vas surmonter une des difficultés qui te poursuit depuis des années et que tu pensais infranchissable. Tu vas avoir des très bonnes notes dans toutes les matières les plus importantes (ne te prends pas la tête pour la physique, ça sert à rien de toute façon) et même réussir tes examens !

– Fais confiance à ton instinct et aux autres. Si tu sens que tu vas t’entendre avec quelqu’un, ce sera le cas. Si tu ne le sens pas, tu as bien raison. Si tu sens que tu peux avoir confiance, aie confiance et n’hésite pas à te confier. Tu vas rencontrer des gens géniaux, ne garde pas tes distances, ils vont tous être là pour t’aider, chacun à leur façon ils t’aideront à surmonter cette période.

– Ne te sens pas coupable pour tout et n’importe quoi. Tu as tes goûts, tes choix, personne n’a le droit de les influencer et ceux qui les critiquent ne valent en général pas grand-chose. C’est ta vie, c’est à toi de l’assumer et, surtout, de l’aimer.

– Ne doute pas de ce que tu es. Bientôt, des guignols avec des pancartes ridicules vont descendre dans la rue pour protester contre ce que tu es (la décadence-anh). Spoiler alert : dans cinq ans, ils seront toujours là, toujours aussi stupides. Je sais, moi aussi ça me stupéfie. Tu es qui tu es, il n’y a aucune honte à avoir. Je répète ? Aucune honte à avoir.

– N’abandonne pas ce que tu aimes, même quand tu n’es absolument plus motivée. Lis, dessine, écris, crée. Tout ça va t’aider à sortir la tête de l’eau.

– Commence-le ce blog qui te tente tellement. Parce que dans quelques temps, il va te permettre de tomber sur un livre intitulé Hello Me, It’s You, qui va te faire pleurer et un peu rire aussi, qui sera un vrai coup de coeur et surtout qui va énormément te parler, et t’aider à faire un pas supplémentaire vers le bonheur. Parce que ce que tu vas lire est vrai, pur et juste, rempli de mots percutants mais très importants. Et oui, recommande-le à tout le monde, quitte à les ennuyer, parce que c’est essentiel comme lecture, pour mieux comprendre et moins juger.

Alors voilà, c’est ici que je te laisse. À l’orée de ce qui est une période très compliquée, mais qui va aussi t’aider à te forger et à faire de toi la personne (parfois un peu particulière, mais la plupart du temps dans le bon sens du terme) que tu seras.

Je te souhaite bon courage. Et surtout, surtout : ne lâche rien. La vie est belle. Je te le promets.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s